Directives anticipées

La loi du 22 avril 2005 (loi Leonetti) permet à chacun de faire connaître ses directives anticipées pour le cas où il serait un jour hors d’état d’exprimer sa volonté. Ces directives anticipées indiquent les souhaits de la personne relatifs à sa fin de vie ; elles concernent les soins et les conditions dans lesquelles la limitation ou l’arrêt d’un traitement peut être envisagé. Le patient peut autoriser un tiers (la personne de confiance, la famille ou un proche) à prendre des décisions pour lui.

Indiquez au personnel du service quelles sont vos directives anticipées et où vous les avez déposées.