La délivrance nominative des médicaments sous forme sèche se généralise à l’EPSM

En 2010, afin de répondre aux exigences réglementaires de développement de la dispensation à délivrance nominative des médicaments et de sécurisation du circuit du médicament, la pharmacie de l’établissement s’est engagée dans un projet de Dispensation Nominative Automatisée des formes orales sèches (comprimés et gélules). Cette automatisation de la préparation des doses à administrer était alors rendue possible par l’informatisation du circuit du médicament conduite sur l’EPSM en 2010.
Les deux premières années du projet ont été consacrées à une étude du marché, des visites de pharmacies déjà équipées, le lancement d’un appel d’offre par la direction de la logistique et des achats et la réalisation des travaux d’aménagement nécessaires à l’implantation de l’automate, en collaboration avec la direction du patrimoine et des travaux et de la direction du système d’information.
La technique de l’automate retenu nécessite un pré-déconditionnement des médicaments, réalisé par les aides de pharmacie et les préparateurs. Les comprimés et gélules sont ensuite placés dans l’une des 280 cassettes individuelles qui alimentent l’automate. Quant aux médicaments peu prescrits et fractions de comprimés, ils sont ajoutés manuellement par les préparateurs au cours de la production. Le projet a concrètement démarré en juin 2012 avec un service pilote, l’Orée 2, rapidement suivie des trois unités de soins de l’Orée, puis a été progressivement étendu à l’ensemble des pôles.

L’interfaçage du logiciel de prescription avec le logiciel de l’automate permet la préparation sécurisée des sachets nominatifs comprenant l’identité du patient, l’unité de soins, l’heure et la date d’administration, et le contenu du sachet.

Cette nouvelle activité a nécessité une importante réorganisation au sein de la pharmacie : aménagement des zones d’activité, gestion des flux modifiée, marchés spécifiques pour les présentations en vrac de médicaments, complexification de la gestion des stocks. La qualité de la préparation est garantie par la mise en place d’un système d’assurance qualité complet comprenant des formations et évaluations, des protocoles de préparation et d’hygiène, des contrôles et des enregistrements à chaque étape du processus permettant la traçabilité du traitement jusqu’à son administration. Un recueil des non conformités est également réalisé et exploité.
Le déploiement s’est accompagné d’une visite de la pharmacie proposée à l’ensemble des personnels soignants et médicaux, et d’une présentation au sein des unités de soins de la nouvelle organisation et des modalités de préparation des doses à administrer à l’aide d’un support vidéo. Le service des transports a su tout au long de la montée en charge s’adapter à nos besoins pour assurer les livraisons quotidiennes dans les services.
En 2015, le recrutement de deux préparateurs a permis d’atteindre l’objectif initial d’une dispensation quotidienne à la quasi-totalité des lits d’hospitalisation complète (hors l’unité d’accueil et d’orientation), et bihebdomadaire pour les deux maisons d’accueil spécialisées.

L’équipe de la pharmacie, très mobilisée pendant ces 4 années, peut être fière de cette réussite, mais est aussi consciente que ce projet innovant n’aurait pu aboutir sans la collaboration de tous les professionnels de l’EPSM auxquels nous adressons nos plus vifs remerciements.

Valérie VAILLAND, Chef de service de la pharmacie

 

justo venenatis, ante. Praesent efficitur. Sed